Aime la page Facebook.com de iCHRETIEN.COM !

Et Rejoins la Communauté du
Premier Portail Chrétien de Côte d'Ivoire !

Loading

ACTUALITE

Date de publication : Lundi 14 Août 2017 - Source : Ichretien.com

Côte d'Ivoire

Chantre Ben Arsène : De par mes cantiques, des prisonniers ont recouvré la liberté


Chantre Ben Arsène : De par mes cantiques, des prisonniers ont recouvré la liberté
Le ministère de chantre est un milieu qui est plein de surprises. Certains l’exercent là où se trouvent des chrétiens afin de les édifier ou les fortifier mais d’autres le font dans des endroits très insolites, tels que les prisons, les marchés ou les hôpitaux. Ichretien.com s’est attardé sur celui de Ben Arsène, qui est chantre et qui a fait des prisons son champ de mission.

Bonsoir, Ben Arsène, peut-on dire que vous êtes un chantre spécial quand on sait que vous exercez dans les prisons ?
Avant tout propos, je veux rendre grâce au Seigneur. Dire merci à Dieu pour cette occasion qu’il m'offre pour parler du ministère que j’exerce au sein de la prison et dans la prison. Je ne suis pas un chantre particulier. C’est un appel du Seigneur. J’ai sorti mon premier album en 2009. Dans cet album, j’ai chanté : « Je me tiens à la porte » et j'ai parlé des prisons, des orphelinats que l’église devrait visiter. Je l'ai chanté sous inspiration, jusqu’à ce qu’un matin je sois dans une radio pour la promotion de mon album et le président des aumôniers a dit qu’on a besoin de chantres pour venir faire une prestation dans une prison de la place.

Les autres collègues, avec qui j’étais devant la radio, ont demandé combien proposait-il comme cachet ? Ce devant quoi je me suis senti frustré et triste. Puisque c’était dans une prison, on ne devait s'attendre à rien. Alors que les autres avaient refusé, j’ai approché l’homme de Dieu pour qu’il écrive mon nom sur la liste. C’est comme cela que j’ai décidé d'aller soutenir nos frères qui sont en prison. Sinon je ne suis pas spécial, je suis comme tous les chantres.

Mais pourquoi avez-vous choisi de rester en prison pour exercer votre ministère ? Parce que quand vous y êtes entré, vous n'en êtes plus ressorti !
Dans ma vie, J’ai connu la douleur, la souffrance. Je me dis que mes frères qui sont en prison vivent la même chose que j’ai vécue. Je n'ai pas été enfant de la rue, mais ma vie n'a pas été facile. J'ai connu la faim, je n'avais même pas quelqu’un pour me soutenir. Et je me suis dis voilà des gens qui souffrent aussi. Ils sont entre quatre murs, ils sont limités, ils ne voient pas le soleil, ils n'ont pas la liberté. Alors je me suis demandé ce qu’il fallait faire pour leur apporter un soutien ? C’est ainsi que je me suis lancé dans ce ministère dans la prison.

Dites-moi, la première fois que vous avez chanté dans la prison, qu’est-ce qui s’est passé ?

Je béni Dieu. La première fois que je suis entré dans une prison, il y a une parole qui m'est restée gravée dans le cœur jusqu’aujourd’hui. Il y a un prisonnier qui nous a dit : « vous n'avez pas vu un autre endroit où aller chanter, mais c’est où il y a les hauts gradés de démons là que vous avez vu pour aller chanter? ». Parce qu’on partait au bâtiment C, qui est le plus dangereux de la prison. Quand il a dit cela, j’ai eu froid dans le dos. (Rire) Mais comme j’ai prié avant de partir, nous y sommes entrés. J’ai vu un détenu qui était assis, et j’ai commencé à crier : alléluia ! alléluia ! Comme il ne répondait pas, je suis allé vers lui. Et j’ai pris ma tête pour la coller à la sienne. Je ne sais pas ce qui m’a poussé. C’était conduit par le Saint-Esprit. Malgré son odeur, je suis resté là pendant une ou deux minutes.

C’était de l'amour que je lui manifestais. Quand je me suis retiré et que j’ai crié de nouveau : alléluia ! Il s’est levé et a commencé à courir dans la salle. Et après il m'a dit qu'il bénit Dieu pour ma vie. Il m'a même donné 200f. Et qu’il cherchait la poudre qui est dans les piles pour se donner la mort. Parce que là où il était, il n'avait plus d’espoir pour sa vie. Et je lui ai dit de garder espoir. Et que si nous sommes venus ici, c’est Dieu qui l'a voulu parce c’était ce temps-là que Dieu a choisi pour le libérer. Quelques jours après, il avait été libéré. Et c’est resté gravé dans ma mémoire. Quand je suis arrivé à la maison, j’ai commencé à bénir Dieu. Et j’ai dit : « tiens, c’est là mon ministère ! » Parce qu’une action comme ça qui libère quelqu’un ! Et cet homme là, il est aujourd’hui avec nous. J’ai su que ce n'est pas d’avoir de l'argent pour les visiter, mais quand tu te laisses guider par Dieu, Il opère son miracle.

Je ne sais pas si c’est cela votre plus grande joie. Mais dites-nous quelle est votre plus grande joie depuis que vous exercez ce ministère ?
Ma plus grande joie fut, quand les aumôniers ont organisé une semaine de programme dans une prison à Bouaké, dénommé : camp pénal. J’y suis allé depuis le lundi. Eux m'y ont retrouvé le jeudi. Il y avait des personnes condamnées à 20 ans de prison. Mais quand ils sont venus me trouver là, pendant un moment de prières et d’adoration, Dieu m'a mis à cœur de demander aux détenus de prendre cinq pierres ; que j’ai dénommé “les pierres de David”. On va manifester la foi pour détruire le goliath, ce qui les empêchait de grandir spirituellement. Cet esprit qui les embobinait et qui faisait qu’ils revenaient chaque fois en prison. Ils ont obéit.

Pendant qu’on priait six personnes sont venues m’attraper spontanément. On a fait cette action à 10h, 11h. À 16h, il y a le régisseur qui a envoyé des gens pour venir chercher l’aumônier qui priait avec les détenus. Il a dit : « Il prie pour des hommes qu’on a condamné à 20 ans 30 ans, comment lui, il prie et puis Dieu opère les miracles ? On vient et on libère des gens comme ça ? ». Et tenez-vous bien, ce sont les six personnes qui étaient venues m’attraper qui ont été libérées. C’était une joie que je ne peux pas décrire. Même si on me donnait des millions, je ne pourrai pas avoir cette joie là. J’ai vu que Dieu était dans sa parole. Cinq pierres de David qu’on a lancé en faisant des proclamations et Dieu a fait son miracle ! Je bénirai Dieu jusqu’à ce que je sois à sa droite.

Vos autres frères, chantres exercent dans des églises, et vous, vous le faites dans des prisons. Est-ce que vous ne craignez pas d’être un oublié côté promotion ?
Ce que je sais, celui qui révèle aux nations, c’est Dieu. David était oublié quelque part derrière les moutons dans une forêt et Dieu l'a révélé aux nations. Dieu sait la portion de grâce qu’il a donné à tout un chacun. Je peux être en prison et un jour être élevé par Dieu. Joseph était en prison quand l’heure de Joseph a sonné, Dieu l’a élevé au rang de premier ministre de Pharaon. Donc dire que je vais être oublié dans la promotion, je veux qu’on rectifie cela. Parce que cela ne dépend pas de quelqu’un mais de Dieu. Quelque soit le lieu Où tu te caches, quand l’heure de Dieu sonne, Dieu viendra te chercher par son esprit. Donc la prison est pour moi un champ de grâce, d’évangélisation pour enlever ceux qui sont là-bas dans la captivité pour les amener à Christ.

Comment quelqu’un qui voudrait aider les prisonniers devrait s’y prendre ?
Pour Ceux qui veulent soutenir le ministère de ceux qui sont dans les prisons comme nous. Je peux leur dire d'abord que ce ne sont pas tous ceux qui sont en prison qui sont coupables. Il y a des gens que Dieu a envoyé en prison pour une mission, pour une formation. Et d'autres y sont à cause de leurs actes. Mais c’est à nous de manifester de l'amour. En prison, les gens ont besoin de nourriture, de savon et de moyens financiers.

Aidez-nous à annoncer l’Évangile du Seigneur. Quand tu vas donner la parole de la main droite et que tu donnes du pain de la main gauche le gars peut mieux t'écouter. Mais quand tu viens les mains vides, ils ne peuvent pas te prêter toute leur attention. Alors nous avons besoin de vous, de votre soutien. Que Dieu vous bénisse. Qu’il bénisse Ichrétien pour tout ce qu’elle fait pour l’Évangile. Et que Dieu bénisse son responsable de la bénédiction de Salomon. Vous pouvez nous faire part de votre contribution au 08 29 02 28 et au 02 22 54 55. Que sa grâce nous soutienne tous ! Amen !

Réalisée par Ethan
 

retour

QUE PENSEZ-VOUS DE CET ARTICLE





REJOIGNEZ-NOUS





FAITS ET BIBLES
Un ensemble de cliniques compte sur des satanistes pour promouvoir l'avortement aux Etats-Unis
Un ensemble de cliniques compte sur des satanistes pour promouvoir l'avortement aux Etats-Unis Le réseau de cliniques d'avortement de Planned Parenthood compte sur le soutien des satanistes pour contrer les restrictions légales dans le Missouri sur l’avortement.
Ichretien.com




ichretien.com :le Portail Chrétien de Côte d'Ivoire


Ichretien.com - Le Portail Chrétien de Côte d'Ivoire - Actualité Chrétienne Ivoirienne et Internationale 24 h/24 | Ensemble, Transformons des vies en ligne ! Tous droits réservés
Ichretien.com est une Marque de l'Agence WINCOM - Tel : (+225) 58 58 18 58 - Bureau de Liaison Europe / Amérique : +33 65 25 38 559