Aime la page Facebook.com de iCHRETIEN.COM !

Et Rejoins la Communauté du
Premier Portail Chrétien de Côte d'Ivoire !


ACTUALITE

Date de publication : Jeudi 17 Mai 2018 - Source : Ichretien.com

Côte d'Ivoire

Mary SY et la Caravane du Grand Capitaine à la conquête de l’Europe


 Mary SY et la Caravane du Grand Capitaine à la conquête de l’Europe
Elle est l’une des révélations du Gospel Africain de cette décennie. Décontractée, malgré la fatigue due à ses nombreuses tournées, la chantre Mary SY nous reçoit dans ce cadre agréablement enjolivé de verdure où elle revient sur les motivations qui ont conduit à l’organisation de la Caravane du Grand Capitaine. Les enfants, l’art culinaire…autant de facettes de la personnalité du matelot du Grand Capitaine que vous allez découvrir à la lecture de ces lignes…

Raoul MOBIO : Chantre Mary SY, Bonjour
Mary SY: Bonjour,

R.M : Je crois que vous êtes à la cinquième étape de la Caravane du Grand Capitaine…
M.S : Non, la quatrième

R.M : La quatrième d’accord. Récemment vous étiez à Abengourou. On a vu quelques images de ce spectacle, c’était vraiment formidable. Encore une fois, l’Esprit de Dieu vous a devancé sur les lieux…alors quel bilan faites-vous des différentes étapes de cette tournées que vous avez initié
M.S : Le bilan, on va dire qu’il est bon, pourquoi il est bon parce qu’au fur et à mesure que l’on avance dans la caravane, on se rend compte que c’est de Dieu et Dieu prend plaisir à ce moment parce que c’est Lui qui est glorifié, les cœurs sont guéris. Au fait on n’a pas besoin de forcer. Il dirige comme il veut. Nous on se met dans la peau de ceux-là que Dieu utilise…

R.M : Des instruments
M.S : Voilà, des instruments…les témoignages sont bons. Quand les témoignages sont bons, ça veut dire que le bilan est bon. C’est vrai que c’est pas parfait, parfait mais quand on voit que des personnes sont guéries, que des personnes ont la paix du cœur, que des personnes qui sont remplis de tristesse retournent avec une joie. Surtout quand derrière nous, on ne dit pas que c’est Mary Sy mais qu’on dise ‘’Ah, Dieu était présent’’,

R.M : D’accord, quelques témoignages quand même que vous avez reçu…
M.S : Oui, déjà quand je suis allée à Abengourou, il y’a une dame qui me disait, ‘’Mary Sy tu as chanté le Grand Capitaine, et le grand capitaine a fait parce que ça fait 23 ans, que je cherche un enfant et aujourd’hui je te présente mon bébé, il a un an. Pour une dame qui fête ses 50 ans… ce n’est pas Mary Sy mais le Grand capitaine, c’est Lui qui fait ces choses. Quand je finis mon concert aux 220 logements à Adjamé, il y’a une demoiselle qui court en pleurant parce qu’elle a su que j’étais encore là. Et elle me dit que le grand capitaine a fait pour moi’’.

Tu as dit qu’il fallait adorer Dieu’’ que rien ne devait nous inquiéter parce que le Grand capitaine est là, il est avec nous et ce que nous voulons, il va nous le donner. Ça faisait combien de temps que j’avais perdu mes dossiers. Demain je dois aller passer un examen, je n’ai pas les dossiers, je pleure je cherche parce que dans le déménagement, je ne les trouvais plus. Mais après le concert, j’ai dit au Seigneur ‘’tu es mon grand capitaine et je vais à la maison, je retrouve mon dossier sur la table. Moi-même, Mary SY je suis étonnée et je me dis qu’il y’a quelque chose qui se passe. Dieu est en train d’agir.

R.M : Cela part d’une vie de consécration personnelle que vous entretenez dans votre relation avec le Seigneur ?
M.S : Une vie simple, simple qui reconnaît que moi je ne suis qu’un instrument, et que Lui il est le Maître. En fait, je ne me complique pas la vie. Je suis une personne qui aime donner, une personne qui aime son prochain. Une personne aussi qui est rigoureuse sur ses principes. Quand elle n’aime pas quelque chose, elle le dit, quand elle le dit, c’est fini. Elle ne garde pas.

R.M : D’accord. Alors le concept il est gratuit, c’est aussi ce qu’on note dans la caravane. On se demande, mais Mary Sy, c’est vrai c’est une chantre. Tout le monde fait les choses de façon payante quelque part pour rentabiliser sa carrière.. Là vous le faites gratuitement. Derrière cette grosse machine qui vous fait tourner, il y’a beaucoup de moyens qui sont engagés. Qu’est-ce qui est derrière ou disons qu’est-ce qui soutient la caravane du Grand Capitaine ?
M.S : Je vais vous dire qui est derrière. C’est une personne bonne, une personne qui a donné tout, pour que j’arrive à faire cette tournée. Cette personne-là, que j’ai nommé le grand capitaine. Oui, je vous assure…

R.M : Ça ne tombe pas du ciel quand même ?!
M.S : Oui mais, c’est pas qu’il y’a une personne qui est là pour tout financer…quelqu’un peut venir comme ça pour…

R.M : Soutenir…
M.S : Soutenir. Donc du coup, moi je fais pas payant. Le but est que le peuple de Dieu soit béni parce que le peuple de Dieu a besoin d’adorer. Il y’a des moments où on fera des concerts payants. Ce sont des moments de louange et d’adoration. La caravane c’est d’annoncer que c’est Jésus Christ qui est le Grand capitaine. Il permet qu’il y’ait des fonds. Des personnes qui nous soutiennent avec 100 f, avec 200F, avec 100.000 Fcfa et Mary SY elle-même quand elle part pour des prestations, le cachet qu’elle reçoit, Le Seigneur permet qu’elle puisse utiliser ce cachet là pour la caravane.

R.M : Il n’y a pas de gros portefeuille…rires
M.S : Non mais, ça serait bien, ça serait bien…qui n’aimerait pas ? Moi, je pense que le Seigneur il peut toucher quelqu’un pour venir nous donner 1 milliard FCFA.

R.M : Pour l’heure, ce n’est pas encore le cas. Vous avez initié le concept comme ça, selon une vision que Dieu vous a inspiré. Et la vision, elle est parti d’où, c’est un déclic que vous avez eu…un jour vous êtes là, c’est vrai vous êtes chantre mais vous vous dites, je fais quelque chose un peu comme tout le monde parce que vous croyez que ça peut être édifiant ou bien vous décidez de le faire parce que vous vous dites, Dieu m’a instruit particulièrement telle une mission prophétique ?
M.S : On va dire que c’est une mission prophétique. Une mission prophétique, ça veut dire quand je pars chanter et que des gens peuvent venir à cette caravane, chargés et qu’ils ressortent de là déchargés, je suis dans la joie. Et parce que je suis dans la joie, je pense que la joie de Dieu est plus grande.

Parce qu’il y’a des personnes même qui viennent et qui sont musulmanes, elles ne connaissent pas le Seigneur. Tout le monde est invité. Quand on annonce l’événement, on ne fait pas de différence parce qu’on estime que Jésus est venu pour tout le monde. Pour que nous puissions tous venir au pied de la croix pour lui dire que nous sommes ses enfants et que nous avons besoin, nous avons soif de Lui. Le temps viendra où nous organiserons des concerts payants mais pour le moment, la caravane est gratuite…

R.M : Pour que l’objectif soit atteint. Et justement en parlant d’objectif, vous tournez essentiellement dans les temples méthodistes. Ce qui n’est pas mauvais, c’est votre famille embryonnaire. Mais on se rend compte que vous impliquez tout le corps du Christ en Côte d’Ivoire. Est-ce que vous pensez que ce que vous faites peut contribuer à unifier l’église ivoirienne, à faire en sorte qu’on brise les barrières de méfiance, méthodistes, évangéliques, c’est pas forcément très, très proche. Et pourtant, on voit tout le monde à vos concerts, des pasteurs d’un peu partout. Vous pensez que vous êtes en train d ‘apporter votre pierre à l’édifice de l’unification du corps du Christ en Côte d’Ivoire ?
M.S : Oui, oui…parce que c’est l’union qui fait la force. Comme je l’ai dit, nous tous nous sommes appelés enfants de Dieu. Nous tous, le Seigneur nous a racheté. Il n’a pas racheté que les méthodistes, il n’a pas dit qu’il a juste affaire aux évangéliques. Il a dit tout le monde. Moi, je suis avec tout le monde, parce que chacun de nous, on doit adorer Dieu, on doit louer Dieu.

R.M : Pourvu qu’on confesse le Nom de Jésus…
M.S : Voilà, du moment où c’est Jésus qui est élevé, qui est glorifié, je ne vois pas en quoi on n’est pas pareils.

R.M : On va tout de suite passer aux perspectives de carrière…la caravane continue de tourner pour le moment en Côte d’Ivoire, peut-être bientôt hors de nos frontières. Quelles sont les étapes immédiates du Grand Capitaine, je veux dire pour 2018 ?
M.S : Pour 2018, déjà on a des spectacles en côte d’ivoire. Mais Paris veut qu’on vienne pour une tournée Européenne. Il y’a le Maroc qui aimerait recevoir la caravane du grand capitaine. Je pense que pour 2018, il y’a déjà ça de prévu mais aussi il y’a le fait que Mary SY, dans tout ce qu’elle fait, elle a une pensée pour les enfants. Dans l’avenir, j’aimerais vraiment prendre soin de tous ces enfants qui en ont vraiment besoin.

R.M : Mais c’est vrai, c’est formidable. Je crois qu’on a été très édifié par ce qu’on a entendu aujourd’hui. Et puis, on va vous demander votre mot de fin. Mais juste avant, quand même, une petite indiscrétion. Mary SY ne sait faire que la musique ?
M.S : Heu…Mary SY sait faire la cuisine. Donc si vous passez des commandes de tchep, (Tiébou Diène) d’entrées, vraiment de tout,

R.M : Du yassa aussi…
M.S : Oui, bien sûr. Elle vous fait du riz au soumara. De l’akassa…

R.M : C’est tout un service traiteur finalement…Ok c’est très bien. C’est une corde à votre arc qu’on ignorait. Maintenant le mot de fin, ce sont des remerciements à tous ceux qui vous soutiennent…
M.S : Je peux déjà dire merci, merci au Grand Capitaine pour tout ce qu’il a fait pour moi, pour tout ce qu’il fait pour nous. Je veux dire merci à tout le staff de Mary SY Productions. Toutes ces personnes, qui se donnent à fond. Je peux vous assurer qu’elles ne reçoivent rien. Mais elles reçoivent quand même quelque chose que moi je ne leur donne pas mais que le Grand Capitaine leur donne. Je veux dire merci à toutes ces personnes, merci à mon manager, merci à mon père spirituel, ABY Paul et son épouse. Je veux dire merci à tous les hommes de Dieu de toutes les confessions.

Ils m’ouvrent les portes quand j’arrive dans leurs églises parce que pour annoncer la caravane, je passe dans les églises aussi. Je veux dire grand merci, très grand merci à une dame dont je veux taire le nom qui m’a soutenu. Depuis les premières étapes de la caravane, on va dire depuis mon premier concert, le Seigneur l’a utilisé pour nous donner des fonds. Que le Seigneur la bénisse ! Qu’il lui ouvre les portes.

Et puis merci à vous journalistes qui nous soutenez, que le Seigneur vous bénisse, qu’il ouvre les portes pour vous financièrement, la paix du cœur. Grand merci au Burkina, ma deuxième Maison c’est là-bas. Si vous arrivez au Burkina tout de suite, bous entonnez le grand capitaine, même les enfants ! Je vous dis. Que le seigneur bénisse le Burkina, qu’il bénisse Papa KARAMBIRI, qu’il bénisse tous les hommes de Dieu du Burkina et que la paix de Dieu soit sur ce pays.

R.M : Dieu vous bénisse aussi !
M.S : Amen !

Entretien réalisé par Raoul MOBIO
 
retour

QUE PENSEZ-VOUS DE CET ARTICLE


Pub Gethsemané



GETHSEMANE : TEMOIGNAGES EXCLUSIFS
Prophète Kanon Jérémie: Nous ramassions les pattes de poulets pour manger
Prophète Kanon Jérémie: Nous ramassions les pattes de poulets pour manger Le leader de l'Eglise Evangélique de la Parole Révélée (EPR) et de la Mission Evangélique pour la Restauration des Nation (MERN), n'est autre que le prophète Kanon Jérémie. Il s'est ouvert à nous sur ses débuts de ministère. Des difficultés ont jalonné son parcours et des propositions...
Ichretien.com



REJOIGNEZ-NOUS






FAITS ET BIBLES
Un Révérend Pasteur recherche 54 millions de dollars en dons parce que Dieu lui a demandé...
 Un Révérend Pasteur recherche 54 millions de dollars en dons parce que Dieu lui a demandé d’acheter son quatrième jet privé
Un Révérend Pasteur demande à ses fidèles de prier pour lui afin qu’il puisse acheter un nouveau jet privé de 54 millions de dollars comme Dieu le lui a ordonné.
frii.com




ichretien.com :le Portail Chrétien de Côte d'Ivoire


Ichretien.com - Le Portail Chrétien de Côte d'Ivoire - Actualité Chrétienne Ivoirienne et Internationale 24 h/24 | Ensemble, Transformons des vies en ligne ! Tous droits réservés
Ichretien.com est une Marque de l'Agence WINCOM - Tel : (+225) 58 58 18 58 - Bureau de Liaison Europe / Amérique : +33 65 25 38 559