Aime la page Facebook.com de iCHRETIEN.COM !

Et Rejoins la Communauté du
Premier Portail Chrétien de Côte d'Ivoire !

Loading

ACTUALITE

Date de publication : Mardi 26 Septembre 2017 - Source : Ichretien.com

Côte d'Ivoire

Pour l’Alliance Biblique de Côte d’Ivoire, la traduction de la bible en nos langues locales devrait être une priorité pour l’église! (Fin)


Pour l’Alliance Biblique de Côte d’Ivoire, la traduction de la bible en nos langues locales devrait être une priorité pour l’église! (Fin)
Certains pensent que la bible est un instrument de colonisation, cependant pour beaucoup, elle est inspirée de Dieu. Pourquoi de tels préjugés sur la bible ? Le fait qu’elle soit en français (langue du colon) n’est-il pas un handicap pour la propagation de l’évangile ? L’Alliance Biblique de Côte d’Ivoire est un acteur majeur de la propagation de la parole de Dieu, nous l’avons rencontré pour échanger sur le thème : « Traduction de la Bible, quelle importance pour l’église »

C’est un processus assez complexe, dites-nous comment se fait la rémunération du comité de gestion que vous mettez sur pied et comment se fait l’écoulement de la Bible une fois disponible ?
Dominique N’Gbesso, Directeur de l’ABCI : Nous sommes maintenant au point de la diffusion. Cela consiste à mettre le projet à la disposition du chrétien, une fois la Bible imprimée, pour nous, c’est en Corée du Sud à Séoul que nous la faisons. Il faut dire que l’impression dure trois mois ; nous avons ensuite l’acheminement de la Bible par bateau et cela prend au maximum trois mois. Après avoir fini avec tout ce qui est dédouanement et papiers administratifs, la Bible arrive dans nos magasins. Une fois la Bible dans nos mains, nous saisissons le comité de gestion dont le père Loba a parlé tout à l’heure. Ce sont les partenaires qui ont contribué avec l’ABCI à la traduction de la Bible. Une fois que les partenaires sont saisis, nous avons deux choses à faire :

La première, nous procédons à une cérémonie de lancement ou cérémonie de dédicace. La dédicace est la cérémonie au cours de laquelle l’ABCI remet la Bible au demandeur qui est ici l’église. Après cette étape, l’église se charge de la ventilation, de l’écoulement des Bibles. Cela peut se faire avec l’Alliance Biblique, nous fixons en accord avec l’église le coût de la Bible. Elle peut se vendre dans la localité où elle a été traduite et à Abidjan.

Le véritable problème, c’est l’écoulement de la Bible. Pour que l’écoulement soit facilité, il faut faire l’alphabétisation. Cela consiste à apprendre à lire et à écrire à ces demandeurs ou l’église. Lorsque nous parlons d’église ici, ce sont tous les locuteurs de la langue. Ce processus devrait se faire normalement en amont. Avant de commencer la traduction, l’alphabétisation devrait être engagée. Ainsi dès que la Bible arrive, elle s’écoule facilement. Nous avons constaté que si l’alphabétisation n’est pas faite en amont, quand la Bible traduite arrive, certains peuvent l’acheter par devoir mais ils ne la lisent pas, car ils ne savent ni lire ni écrire dans leur langue et ça sert de décor. Aujourd’hui, nous nous rendons compte que l’alphabétisation est primordiale au processus de traduction.

Lorsque le père Loba a parlé des recherches que nous faisons avec l’Institut de Linguistique Appliquée (ILA), avant de commencer le processus de traduction, cela nous donne là avec les éléments qui ressortent de cette étude que nous pouvons juger de la portée de la langue choisie sur le plan littéraire. Une fois ce processus littéraire est fait, notre spécialiste fait l’alphabétisation et quand la Bible arrive, cela s’écoule facilement. C’est vrai, le processus semble être complexe, mais nous voulons que les internautes d’Ichretien.com sachent que le terme traduction pour l’Alliance Biblique de Côte d’Ivoire représente tout un package qui renferme plusieurs actions. Cela en vue de répondre au besoin que le Seigneur lui-même suscite les langues qui doivent recevoir la parole de Dieu et grâce à la traduction, cela est possible.

Est-ce que vous pouvez nous dire qui s’occupe de la rémunération du comité de gestion ?
Le comité de gestion est un ensemble de personnes qui peuvent être des cadres ou des autorités coutumières. Leur rôle est de veiller à ce que la traduction soit assurée au plan financier. Ce sont eux qui constituent le budget de la traduction, selon le temps que cela doit prendre, c’est à eux d’en rechercher les moyens pour supporter ce projet. Dans les années passées, le processus de traduction était partagé par les deux parties que sont les demandeurs ou l’église et l’Alliance Biblique sur le coût du projet. Aujourd’hui, ce modèle de collaboration n’existe plus à cause de la démission d’une partie, notamment les demandeurs (l’église).

Maintenant, au vu de tout ce que vous venez de nous dire, en combien de temps le processus de traduction s’achève-t-il ?
Père Loba : En ce moment, si nous prenons en compte les moyens dont nous disposons, nous pensons boucler la traduction du Nouveau Testament en trois ans et l’Ancien Testament en huit ans. Pour la Bible entière en un coup, nous sommes au moins à onze ans de travail. Vous voyez l’ampleur du travail qu’il y a à abattre et les besoins que cela suscite. C’est pourquoi nous commençons dans beaucoup de projets par le Nouveau Testament.

Tous les projets nécessitent-ils le même coût de réalisation ?
Mr N’Gbesso : Il y a un coût approximatif, celui-ci est valable pour tous les projets. Il est évident que la localisation du projet influence ce coût, selon la région ciblée par la traduction. Cela va générer un certain montant. Dans une équipe de traduction, nous avons besoin de trois à quatre personnes. On a donc soit trois traducteurs ou quatre traducteurs et un exégète. Nous à l’ABCI nous parlons de traduction interconfessionnelle, c’est-à-dire que la Bible est publiée en deux éditions, car elle est utilisée aussi bien par les protestants que par les catholiques.

Il faut donc publier la Bible au canon protestant qui comporte les 66 livres et la Bible au canon catholique qui, en plus des 66 livres, il y a les livres du deuxième canon ou deutérocanoniques. Cela fait que les traducteurs peuvent différer d’une équipe à une autre. Il peut arriver que sur le coût global d’un projet, la population décide de supporter certaines charges, cela peut influencer en baisse le coût du projet.

Rév père Loba : Disons que pour parler chiffres, pour démarrer un projet, il faut tabler sur 20 000 000 de Frs CFA. Cela inclut l’achat d’ordinateur, la location de bureaux, une connexion internet et tout ce qui accompagne le fait de faire travailler des personnes pendant un temps. Il faut tenir compte de la rémunération de chacun d’entre eux. Cela prend en compte la première année de fonctionnement du comité de gestion. Pour les autres années, le budget va tourner autour de 12 000 000 de Frs Cfa jusqu’à la fin du projet. Comme l’a signifié le Directeur, si la population prend en charge certains aspects du projet, cela peut faire baisser le coût du projet. L’église a beaucoup de responsabilité dans ce projet, c’est elle que Jésus a envoyée, nous en tant que techniciens, nous sommes là pour les aider.




Puisque l’Alliance Biblique de Côte d’Ivoire ne bénéficie pas de subvention de l’Etat, de quels moyens disposez-vous pour vulgariser la traduction de la Bible afin de donner aux populations de comprendre tout ce processus ?
N’Gbesso Dominique : Tout à l’heure, nous avons dit que la traduction est l’affaire de l’église et l’Alliance Biblique vient en appui technique. Ce que nous avons fait jusqu’à présent, nous avons œuvré avec notre département collecte de fonds et relation avec les églises. Ce département parcourt les églises pour collecter des fonds et annonce à l’église que ces fonds sont destinés en partie à faire la traduction de la Bible. Nous faisons comprendre aux autorités de l’église que c’est dans leur intérêt que nous faisons la traduction de la Bible. Le peu de moyen dont nous disposons sert à faire la promotion de la traduction de la langue.

Ce que nous voulons le plus, c’est la compréhension des cadres de certaines régions. Nous avons remarqué que certains d’entre eux se disent qu’ils parlent français et donc il n’est pas utile de traduire la Bible dans leur langue. Ils doivent comprendre que la langue est l’identité d’un peuple. On peut tout perdre sauf sa langue. Nous pensons que le peu de moyen à notre disposition devrait être soutenu par ces cadres quand nous faisons la promotion de la traduction de la Bible dans nos langues.

Père Loba : la collaboration avec Ichretien.com est aussi un des moyens que nous comptons exploiter afin de parler de la traduction de la Bible pour que le peuple chrétien comprenne le travail qui se fait pour lui. Nous voulons utiliser tous les moyens pour que l’église comprenne qu’elle doit s’enraciner dans le cœur de chaque personne. Nous voulons avoir un peuple chrétien qui ne soit pas ignorant et qui ne se perde pas. Il faut une église qui soit enracinée sur son sol et qui puisse produire des fruits de conversions ; d’une église qui se veut missionnaire, sinon, la photocopie de chrétien, ça ne donne pas de bonnes choses.

Que peut-on retenir de cette entrevue ?
N’Gbesso Dominique : Nous parlons du « processus de traduction de la Bible, quelle importance pour l’église ? » La traduction de la Bible est très importante pour l’église. L’église a une mission, celle de faire de toutes les nations des disciples. On ne peut pas faire des nations des disciples si nous n’avons pas l’instrument pour aller chercher ces disciples-là ! Lorsque Jésus était dans le recrutement des disciples, quand il a demandé à Pierre de lancer le filet, si Pierre n’avait pas obéit et qu’il n’avait pas le filet en main, il n’y aurait pas eu miracle.

Nous à l’Alliance Biblique, nous avons l’outil qui est la Bible et nous la mettons entre les mains de l’église pour accomplir sa mission. On ne peut pas évangéliser si nous ne parlons pas la langue que ce peuple comprend. Un missionnaire qui va dans un village et lit la Bible dans la langue de la région, il fera beaucoup plus de disciples que s’il parlait en français. La disponibilité de cet outil est fonction du soutien que l’église va nous apporter. A travers les journées de la Bible, nous allons vers l’église pour recevoir un soutien mais nous parlons de l’Alliance Biblique et tous les services qui sont en son sein. C’est lorsque les chrétiens pourront lire la Bible qu’ils vont entretenir leur foi.

Nous appelons à la conscience des uns et des autres à travers Ichretien.com, surtout ceux de la diaspora. Je voudrais inviter nos frères de l’étranger à nous venir en aide pour cette mission du Seigneur. Nos frères ivoiriens de la diaspora, ce message vous concerne. Nous traduisons la Bible dans nos différentes langues, nous avons besoin de votre soutien pour que vos parents qui sont au village puissent être gagnés par la parole de Dieu. Nous vous lançons ce cri de cœur. Le processus de traduction est onéreux et nous sommes submergés. Nous avons beaucoup de projets de traduction mais les moyens nous font cruellement défaut. Nous ne percevons aucune subvention étatique, c’est pourquoi nous voulons vous interpeller sur votre rôle pour la promotion de la Bible dans nos langues. Vous pouvez aussi nous appeler au +225 20 21 74 83 ; si vous avez un don à faire, quelqu’un vous dira comment vous y prendre.

Pour vous aussi, nous avons d’autres supports dans lesquels nous mettons la traduction de la Bible. Ce sont le support papier, le support électronique et le support audio. Le Nouveau Testament en Alladian est déjà disponible sur l’application Youversion. Vous pouvez le télécharger sur les smartphones. Que Dieu vous bénisse !

 Réalisée par Ethan
retour

QUE PENSEZ-VOUS DE CET ARTICLE





REJOIGNEZ-NOUS





FAITS ET BIBLES
Il subit 600 000$ de chirurgie plastique pour ressembler à Jésus-Christ
Il subit 600 000$ de chirurgie plastique pour ressembler à Jésus-Christ Mark Emery a déjà dépensé plus de 600 000 $ mais n'est toujours pas satisfait
Ichretien.com




ichretien.com :le Portail Chrétien de Côte d'Ivoire


Ichretien.com - Le Portail Chrétien de Côte d'Ivoire - Actualité Chrétienne Ivoirienne et Internationale 24 h/24 | Ensemble, Transformons des vies en ligne ! Tous droits réservés
Ichretien.com est une Marque de l'Agence WINCOM - Tel : (+225) 58 58 18 58 - Bureau de Liaison Europe / Amérique : +33 65 25 38 559