Aime la page Facebook.com de iCHRETIEN.COM !

Et Rejoins la Communauté du
Premier Portail Chrétien de Côte d'Ivoire !

Loading


TEMOIGNAGES:

Date de publication : Mardi 03 Octobre 2017 - Source : Ichretien.com

Côte d'Ivoire

Bishop Koissi Antoine : « Jésus m’a délivré d’un mal pernicieux à l’âge de 9ans »


Bishop Koissi Antoine : « Jésus m’a délivré d’un mal pernicieux à l’âge de 9ans »
Dès l’âge de 9 ans, Antoine est frappé par un mal pernicieux. Pendant 6 mois, il ne peut ni se coucher, ni s’assoir. La famille sillonne le pays à la recherche de la guérison de leur enfant, mais en vain. N’ayant plus d’espoir, ils décident de conduire l’enfant à l’église, c’est là qu’un miracle se produit …

Gloire à Jésus, je m’appelle Koissi Antoine, je suis par la grâce de Dieu responsable national, président national des Eglises de Dieu de la Prophétie en Côte d’Ivoire et aussi coordinateur régional de toute l’Afrique francophone de l’Eglise de la Prophétie par la grâce de Dieu.

La bible dit dans Marc16 :17 : "voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru, en mon nom ils chasseront les démons et parleront de nouvelles langues, ils saisiront des serpents, s'ils boivent quelques beuvrages mortels, ils ne leur feront point de mal et en mon nom ils imposeront les mains aux malades et les malades seront guéris". Au jour d’aujourd’hui, j’ai 53 ans par la grâce de Dieu et à l’âge de 9 ans, j’ai été malade pendant 6 mois.

Je veux d’abord dire que mon père étant catholique, ma mère également de la famille des Porquets, et moi 8ème fils de famille bassamoise. On comprend tout de suite que le 8ème fils ici est appelé « Niamké » donc il est considéré comme étant « le dieu » de la famille. Donc quand la maladie avait commencé, mes parents se sont dit que c’est parce qu’étant « Niamké », ils ne m’ont pas amené au village pour faire les sacrifices que demandait la tradition que surement « les dieux » se sont fâchés.

De ma naissance jusqu'à l’âge de 9 ans, un arbre devait être planté, des moutons devaient être sacrifiés pour que ce mal-là ne puisse pas avoir son effet. Donc quand dans les premiers moments la maladie a commencé, ils m’ont amené au village derrière Aboisso précisément dans le village appelé « Moa » non loin du chef lieu de Krindjabo. Là, ils ont fait tout ce qu’ils pouvaient faire, sacrifier les moutons qu’il fallait, ils ont consulté tous les fétiches qu’il fallait.

Je suis donc revenu à Abidjan avec eux, j'avais assez de canaris, assez de gris-gris attachés à mon cou, à mes reins, à mes poignets et surtout à mes pieds. Mais cette maladie mystérieuse et virale était toujours présente, elle a duré 6 mois, durant ces mois, mes parents ont essayés tout comme je l’ai dit tantôt, aller à l’hôpital, toucher les féticheurs, ils ont tout essayé mais rien.

Un jour, je m’en rappelle comme si c’était hier ; ma mère s’est approchée de moi, sur le lit sur lequel finalement j’ai pu me coucher parce que pendant les 6 mois je ne pouvais ni m’assoir, ni me lever, ni manger, ni dormir. Elle s’est donc approchée de moi et m’a dit : « écoute mon fils, on a tout essayé, on a tout fait mais jusque là tu ne guéris pas. S’il adviendrait que tu meures, je dirai aux parents qu’on a tout essayé. Nous n’avons pas négligé un seul aspect des traitements qui nous ont été demandés ». Ayant finir de dire cela elle a commencé à pleurer.

Il n’y avait plus d’espoir pour moi jusqu'à ce qu’un mercredi soir, le grand frère de ma mère qui était le premier pasteur ivoirien de l’église de pentecôte, qui est devenue aujourd’hui Eglise Pentecôte Internationale, en la personne du pasteur Porquet qui avait la charge de l’église locale de Koumassi.

Ce dernier passait devant notre maison pour aller à l’église et quand il a aperçu ma mère il s’est approché pour savoir ce qui se passait. Ma mère a seulement pointé son doigt vers moi et lui a dit : « c’est ton neveu, il est malade, on a tout essayé et rien n’a pu se produire jusqu'à présent ». Alors le pasteur Porquet lui a donc demandé de me faire venir à l’église pour qu’on prie pour moi, chose que ma maman a faite.

Ce même jour, pendant le culte de ce mercredi soir, l’homme de Dieu a prié pour moi et de manière instantanée, après avoir coupé tout les gris-gris, tout ce qu’il y avait sur mon corps et ayant prié pour moi, j’ai été guéri sur le champ. Jusqu'à ce jour ma vie a été consacrée à Dieu, j’ai pris l’engagement depuis ce temps de lui donner toute ma vie et jusqu'à ce jour j’ai prés de 28 ans de ministère pastoral.

Que Dieu soit loué, que toute la gloire revienne à notre Seigneur, pour dire qu’il y a ce que la médecine peut faire et il y a aussi la puissance de Dieu qui est au dessus de toutes ces puissances, de toutes ces connaissances et qui guérit réellement selon Marc15 : 17.
 


retour

QUE PENSEZ-VOUS DE CET ARTICLE





REJOIGNEZ-NOUS





FAITS ET BIBLES
Blasphème - Jésus n'est pas le seul chemin vers Dieu, dit le chef de l'Eglise de Suède Antje...
Blasphème - Jésus n'est pas le seul chemin vers Dieu, dit le chef de l'Eglise de Suède Antje Jackelén Le leader luthérien croit que Mahomet n'était pas un faux prophète. Elle a aussi affirmé que Jésus-Christ n'était pas le seul chemin vers Dieu !
ichretien.com




ichretien.com :le Portail Chrétien de Côte d'Ivoire


Ichretien.com - Le Portail Chrétien de Côte d'Ivoire - Actualité Chrétienne Ivoirienne et Internationale 24 h/24 | Ensemble, Transformons des vies en ligne ! Tous droits réservés
Ichretien.com est une Marque de l'Agence WINCOM - Tel : (+225) 58 58 18 58 - Bureau de Liaison Europe / Amérique : +33 65 25 38 559